In: quizz

Petite question du jour :

Désireux d’améliorer la performance énergétique de son logement, un particulier fait appel à un artisan et signe un devis, le 13 février 2020, pour l’achat d’une chaudière à très haute performance énergétique.

A cette occasion , il demande à bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), ce que lui refuse l’administration.

A tort ou à raison ?

La réponse n’est pas toujours celle que l’on croit…
La bonne réponse est…
A raison
La Loi de finances pour 2020 a profondément modifié le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et a notamment exclu du bénéfice de l’avantage fiscal certaines dépenses engagées depuis le 1er janvier 2020 : tel est le cas de l’achat de chaudière à très haute performance énergétique.

En conséquence, le particulier ne pourra pas ici prétendre au bénéfice du CITE.

A toutes fins utiles, notez qu’il aurait pu en bénéficier s’il avait signé le devis de l’artisan et versé un acompte entre le 1er janvier et le 31 décembre 2019.