In: quizz

Petite question du jour :

Suite à la réception d’un refus de renouvellement de son bail commercial, un locataire réclame son indemnité d’éviction, notamment pour pouvoir réinstaller son activité ailleurs.

Suite à un désaccord avec son bailleur sur le montant de cette indemnité, le commerçant décide de se maintenir dans les lieux, après l’expiration du bail.

Ce maintien dans les lieux lui fait-il perdre son droit à indemnité d’éviction ?

La réponse n’est pas toujours celle que l’on croit…
La bonne réponse est…
Non
Le locataire d’un local commercial qui peut prétendre à une indemnité d’éviction (par exemple en cas de refus de renouvellement du bail) a le droit de se maintenir dans les lieux tant que cette indemnité ne lui est pas versée, ce qui est le cas ici.

Notez toutefois qu’il pourra perdre ce droit en cas de motif grave et légitime (ce qui a déjà été admis dans le cas de l’exercice d’une activité jugée illicite et illégale).